Nouvelles

20 prédictions touchant le secteur de la chaîne de blocs et de la cryptomonnaie pour l’année 2020

pexels-photo-373543

On a constaté, au cours des deux dernières années, l’émergence du nombre d’applications liées à la technologie de la cryptomonnaie et des chaînes de blocs, toutefois, cette technologie n’est pas encore une tendance dominante. Armanino, un cabinet indépendant lié à Moore Global, présente ses 20 prévisions concernant le secteur pour l’année 2020.

  1. Bon an, mal an, il semble qu’un événement définit l’année, comme en témoigne la liste ci-dessous. L’époque de la folie furieuse des PEC et de « l’omniprésence des chaînes de blocs » est révolue, certes, de nouvelles formes de vie émergent du cimetière de technologies vétustes et surmédiatisées.
    2016 – L’omniprésence des chaînes de blocs
    2017 – Les PEC
    2018 – La cryptomonnaie stable
    2019 – La finance décentralisée
    2020 – La cryptomonnaie émise par le gouvernement et la cryptomonnaie émise par des entreprises
  2. La Chine prévoit lancer en douceur en 2020 son Digital Currency Electronic Payment (DCEP) (paiement électronique en cryptomonnaie), également appelé « RMB Coin » (cryptomonnaie RMB). Cette initiative accélérera fortement l’adoption du paiement par TRD en Chine, créant ainsi un moment Spoutnik pour Washington et Bruxelles et donnant le coup d’envoi à la course technologique des chaînes de blocs. De nombreux autres gouvernements leur emboîteront le pas et créeront leur propre cryptomonnaie à l’aide de composantes de la technologie des chaînes de blocs.
  3. De cette course technologique émergera un bac à sable réglementaire en matière d’émission de cryptomonnaies. S’ensuivront alors de nouvelles expérimentations avec les cryptomonnaies émises aux États-Unis dans le respect de la législation américaine.
  4. Nous constaterons la mise en œuvre d’au moins cinq autres projets de grande envergure de cryptomonnaie émise par des entreprises propulsés par une ou plusieurs sociétés nommées parmi les Global 100. Cependant, contrairement à Libra, ces projets ne feront pas l’objet de publicités et de critiques. Certaines cryptomonnaies émises par des entreprises seront lancées.
  5. La plupart de ces cryptomonnaies émises par des gouvernements et des entreprises exploiteront des processus de fixation de la monnaie fiduciaire afin de régulariser les cours.
  6. Les cryptomonnaies stables connaîtront également une importante prolifération, vu l’innovation dans la finance décentralisée et les scénarios d’essais menés par les entreprises. De plus en plus de cryptomonnaies garanties par l’or (de même que par des métaux précieux et autres minéraux) verront le jour.
  7. Un courant favorisant la transparence accrue et l’approbation par un tiers des mécanismes de stabilisation s’imposera en raison de l’apparition d’une multitude de nouveaux projets de cryptomonnaie stable. D’ailleurs, plutôt que de s’écrouler, les projets qui dérogeront au courant, délibérément ou non, auront tendance à être marginalisés. Pourquoi donc accepter un risque qui n’offre aucun rendement? Les rapports de vérification en temps réel deviendront la norme de référence.
  8. La finance décentralisée gagnera en popularité et en créativité, mais à quel prix? Un contrat intelligent impliquant une participation financière importante concernant un système financier décentralisé se soldera par un échec, suscitant ainsi le plus grand élan de panique au sein de l’écosystème Ethereum depuis le projet The DAO. En revanche, au lieu d’entraîner une remise en question de la technologie, cet échec freinera certaines activités spéculatives et confirmera l’intérêt pour les approbations par des tiers et les rapports de vérification.
  9. La mise au point des outils de programmation et la conception des chaînes de blocs s’améliorent et gagnent en convivialité. Ces progrès paveront la voie à de plus amples expérimentations, ce qui profitera aux applications des utilisateurs finaux. On discutera moins du fonctionnement des chaînes de blocs, mais plutôt de ce qu’elles accomplissent, enfin!
  10. Au cours de la prochaine année, de plus en plus de cas d’usage en entreprise seront passés au crible. L’étau se resserrera autour des budgets consacrés à la R et D pour les projets de chaînes de blocs qui ne présentent aucune possibilité d’amélioration tangible comparativement à la technologie habituelle des bases de données. Toute tentative de mobilisation de la technologie des chaînes de blocs dans une situation où la décentralisation ne s’avère pas indispensable ne résistera pas à l’épreuve du temps.
  11. L’infrastructure continuera de prendre de l’ampleur, mais peut-être pas assez rapidement. De fil en aiguille, nous continuerons d’apporter diverses solutions en vue d’augmenter l’extensibilité et la vitesse de traitement des chaînes populaires existantes. Néanmoins, la dernière génération des chaînes de blocs surpassera les efforts de transformation déployés par les projets existants, cela dû, en partie, à leurs modèles de gouvernance caducs. Dans la majorité des cas, ce phénomène incitera les développeurs, les utilisateurs et finalement les investisseurs à migrer vers les nouvelles chaînes plutôt que de tenter de recréer les anciennes (à l’exception du cas d’usage de l’or numérique).
  12. Ethereum illustre bien ce phénomène, car cette plateforme essuie encore des critiques déplorant son absence d’amélioration. Binance (Binance Chain et Binance DEX), de même que d’autres entreprises de ce type, terniront le rôle prépondérant qu’incarne ETH dans l’obtention de contrats intelligents.
  13. La conversion en cryptomonnaie d’actifs « du monde réel » continuera graduellement à mesure que les analyses de rentabilité individuelles démontrent que cette solution procure une valeur pouvant être convertie comparativement aux actifs évalués en monnaie fiduciaire. Or, il manque toujours un excellent produit qui conviendra à ce marché. La cryptomonnaie fera l’objet d’un nombre accru d’expérimentations qui comprendront diverses classes d’actifs, particulièrement dans la classe de l’actif synthétique éventuel : les options, les swaps sur défaillance et les titres adossés à des crédits mobiliers.
  14. L’année 2020 connaîtra un immense moment « CryptoKitties » extrêmement percutant : il s’agit d’une application au fort potentiel de jouir d’une énorme popularité dans le monde, mais repose actuellement sur le cas d’usage par opposition à la spéculation. Bien sûr, cette situation fait penser au navigateur Brave.
  15. La cryptomonnaie axée sur la protection de vie privée gagnera en popularité en faisant contrepoids à la hausse du nombre d’actifs numériques résistant à la censure et préservant la vie privée.
  16. La concurrence s’intensifiera au sein du marché des changes. On prévoit que la baisse des commissions perçues lors des transactions et l’arrivée de nouveaux services gratuits, comme la participation dans les intérêts, deviendront une norme auprès du secteur.
  17. Les autorités fiscales fédérales poursuivront leurs efforts afin de consulter les données sur les transactions effectuées hors du cadre de la chaîne de blocs et miseront de plus en plus sur l’historique des données des chaînes de blocs. Il importe de souligner que les chaînes de blocs servent également aux fins de poursuites pour évasion fiscale dans le futur.
  18. Quoique les intérêts obtenus provenant de l’économie de la cryptomonnaie s’atténueront, ils demeureront au moins trois fois plus élevés que ceux rapportés par l’économie non issue de la cryptomonnaie.
  19. Le Ligthing Network ainsi que de nouveaux produits générateurs de revenus de la finance décentralisée poseront de nombreux enjeux d’ordre comptable et de retenue fiscale. (Ces enjeux ne seront pas réglés en 2020. Il est préférable de consulter un professionnel.)
  20. Attendu que le nombre d’investisseurs ayant l’intention de tirer profit de l’or numérique au maximum grandira, la forte demande pour le Bitcoin (BTC) se maintiendra. Il faut aussi s’attendre à une pression à la hausse attribuable aux primes de minage, à l’accentuation de l’adoption du Lightning Network et à la croissance du volume total des transactions non spéculatives. L’incapacité de n’importe laquelle des ramifications de BTC de conserver la valeur et le volume total des transactions témoigne de la force et de la durabilité du BTC.

À la lumière de ces prédictions, est-ce que les chaînes de blocs et la cryptomonnaie deviendront un courant dominant en 2020?

Le présent article a été rédigé par Andries Verschelden, partenaire chez Armanino LLP, un cabinet indépendant lié à Moore Global Network.

© 2020. Tous droits réservés. Utilisation avec autorisation.

ABONNEZ-VOUS
POUR RECEVOIR
NOS NOUVELLES
Merci pour votre inscription.
×
ABONNEZ-VOUS
POUR RECEVOIR
NOS NOUVELLES
Merci pour votre inscription.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais divulgées.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
WordPress Popup Plugin
COVID-19
Consultez nos dossiers sur le COVID-19
pour connaître vos responsabilités en tant qu’employeur, les mesures pour supporter votre santé financière, notre engagement et bien plus.
We respect your privacy. Your information is safe and will never be shared.
×
×
WordPress Popup Plugin