Moore Stephens

Nouvelles

NFT: Le quoi, le pourquoi et le comment de la comptabilisation des jetons non fongibles

La comptabilisation des NFTs au Canada

Article rédigé par DMCL dans le survol trimestriel sur l’actualité canadienne, un bulletin publié par les cabinets canadiens membres de Moore Amérique du Nord. Cet article portant sur les NFTs s’inscrit dans notre mission, soit devenir le partenaire par excellence de votre réussite en vous tenant informé de l’actualité.

En 2021, une nouvelle tendance consistant à enchérir ou à acheter des objets de collection de grande valeur connus sous le nom de jetons non fongibles (NFT) a capté l’attention de personnes du monde entier. Ce qui ressort immédiatement, c’est l’ampleur de la richesse utilisée pour acheter ces NFT. En mars 2021, par exemple, la première œuvre d’art purement numérique (NFT) de l’artiste (NFT creator) connu sous le nom de Beeple a été vendue par Christie’s pour un montant record de 69 millions de dollars américains. Peu après, le fondateur de Twitter, Jack Dorsey (NFT creator), a vendu aux enchères son premier gazouillis en tant que NFT pour 2,9 millions de dollars américains.

Qu’est-ce qu’un NFT et pourquoi génère-t-il autant d’engouement?  

En termes simples, un NFT est un actif numérique unique en son genre qui n’a pas d’existence tangible. Ce peut être une œuvre d’art numérique unique, un autographe numérique, des images, ou plusieurs copies de ces éléments, chaque copie étant identifiable individuellement. Le caractère unique d’un NFT est sa capacité à être vérifié de manière indépendante à l’aide de la technologie de la chaîne de blocs. Les NFT sont accompagnés d’un certificat numérique de propriété et, en théorie, personne ne peut en créer une copie ou les modifier.

Étant donné les caractéristiques uniques d’un NFT, vous pouvez comprendre comment ils seraient utiles aux collectionneurs d’« objets » ou aux investisseurs en « objets » rares. Au lieu d’un timbre ou d’un tableau rare que l’on possède physiquement, les NFT sont présentés comme la solution numérique aux objets de collection.

Il est concevable qu’à mesure que les NFT deviennent plus répandus et acceptés, on puisse les voir apparaître dans les bilans. Cela a donné lieu à des discussions intéressantes sur la manière de comptabiliser et d’évaluer correctement les NFT.

Évaluation des NFT achetés

Quelle NFT acheter ?

Selon les normes comptables canadiennes pour les entreprises privées, les NFT répondent à la définition d’un actif incorporel à durée de vie indéterminée. Lorsqu’une immobilisation incorporelle à durée de vie indéterminée est achetée, elle est enregistrée au coût. Si les circonstances indiquent que la valeur comptable de l’actif incorporel excède sa juste valeur, il est ensuite évalué pour dépréciation. Dans le cas des NFT, une dépréciation pourrait facilement se produire, par exemple, si une personne célèbre qui a créé une NFT perd la faveur du public, faisant ainsi tomber la demande pour tout ce qui est associé à cette personne. Il est extrêmement difficile de déterminer la juste valeur dans un tel cas, étant donné que les marchés des NFT n’en sont qu’à leurs débuts et n’ont pas d’historique. Il peut être nécessaire de consulter un expert dans le domaine relatif à cet actif NFT précis.

NFT combien est-ce que ça coûte ?

Les prix sont relativement instables. En effet, comme le prix dépend de la demande vis-à-vis de la personne ayant créé la pièce d’art numérique, il peut en couter un montant très élevé un jour, et beaucoup moins le lendemain.

Valorisation des NFT générés en interne

La comptabilisation des actifs incorporels générés en interne ayant une durée de vie indéterminée est une méthode comptable parmi d’autres. Les coûts de développement peuvent être soit passés en charges, soit capitalisés. Prenez note que si votre politique consiste à capitaliser les coûts de développement des NFT, ces derniers doivent répondre aux critères suivants :

  • Il est techniquement possible de l’achever et de le rendre disponible à la vente.
  • Il y a une intention de l’utiliser ou de le vendre.
  • Il peut être utilisé ou vendu.
  • Il existe des ressources techniques, financières et autres suffisantes pour achever la réalisation.
  • Les dépenses de production peuvent être mesurées de manière fiable.
  • Il existe une capacité à générer de futurs avantages économiques.

La capitalisation des coûts d’un NFT généré en interne peut sembler futile étant donné la nature abstraite de l’actif et, dans certains cas, les coûts minuscules de la création d’un NFT. Toutefois, si vous disposez d’un actif non financier qui pourrait générer une juste valeur marchande considérable, il est compréhensible que vous souhaitiez faire figurer cet actif non financier généré en interne dans votre bilan, même si les coûts sont non-matériels.

À l’avenir, à mesure que les NFT se généraliseront et que les données historiques sur les ventes s’accumuleront, la comptabilité et l’évaluation des NFT continueront d’évoluer. C’est vous qui décidez d’investir ou non dans un NFT. Nous continuerons de prendre en note les éléments pouvant être intéressant pour nos clients à cet effet.

OpenSea ou comment consulter les arts disponibles

Vous êtes intéressé à consulter les NFT collections? Pour ce faire, vous n’avez qu’à vous créer un compte sur OpenSea, par exemple.

 

Article écrit par Brian Legge, CPA, CA

ABONNEZ-VOUS
POUR RECEVOIR
NOS NOUVELLES
Merci pour votre inscription.
×
ABONNEZ-VOUS
POUR RECEVOIR
NOS NOUVELLES
Merci pour votre inscription.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais divulgées.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
WordPress Popup Plugin
×
×
WordPress Popup Plugin