Moore Stephens

Nouvelles

Sécurité sur les toitures

Sécurité sur les toitures

Depuis l’accident du travail ayant couté la vie au gérant du complexe Le Fort de la Montagne, survenu en juin 2020, la CNESST accorde une attention particulière à la sécurité lors de travaux exécutés sur les toitures. Plus précisément, pour les travaux s’exécutant à 2 mètres et moins du bord ou de tout autre endroit où un travailleur pourrait faire une chute. Cet article se veut donc un rappel de certaines notions de sécurité et une piste de réflexion afin de revoir vos procédures concernant l’accès et les travaux sur une toiture.

Accident mortel et rapport d’enquête

Au sujet de cet accident concernant le complexe Le Fort de la Montagne, le rapport d’enquête de la CNESST révèle que le gérant de propriété s’est rendu sur le toit du bâtiment pour prendre de simples photos et procéder à l’élaboration de croquis des systèmes de ventilation. Cependant, il a trébuché sur la partie saillante d’une dalle de béton, s’est déplacé en perte d’équilibre jusqu’au parapet, situé en bordure du toit pour ensuite basculer par-dessus et faire une chute d’environ 36 mètres. Son décès a été constaté sur place.

Tolérance 0

Vous savez sans doute que le risque associé aux chutes de plus de trois mètres fait partie des normes en vigueur de Tolérances 0 de la CNESST. Cela signifie qu’en cas de manquement, la CNESST arrêtera les travaux et les personnes fautives seront passibles de poursuites pénales. Vous pouvez éviter des situations grave en vous préparant convenablement et en augmentant vos mesures de sécurité.

Rappel : éliminer le danger à la source

Un concept clé en prévention est l’élimination du danger à la source et cela ne fait pas exception lorsqu’il faut planifier des travaux sur un toit. Dans ce spécifique, l’exécution d’un maximum de tâche à partir du sol représente l’élimination du danger à la source. S’il est possible d’exécuter les travaux au sol, tout doit être fait en ce sens et les travailleurs doivent le respecter.

Sécurité sur les toitures

Différents types de travaux peuvent avoir lieu sur un toit, comme le déneigement, l’entretien du système de ventilation, l’entretien des ascenseurs, la réfection de la toiture, etc. Toutes ces activités doivent être bien planifiées dans le but d’éviter la survenance d’un accident en respectant les plus hautes normes de sécurité.

En tant qu’employeur ou même propriétaire d’un immeuble, vous devez vous assurer que l’accès au toit ainsi que le toit lui-même sont sécuritaires pour vos travailleurs ou vos sous-traitants. Il faut à tout prix diminuer les risques de chute et s’assurer que seule les personnes autorisées à s’y rendre y ait accès.

Les moyens de protections

D’abord, il est important de noter que le moyen de protection à privilégier est l’installation d’un garde-corps pour empêcher les chutes. En fait, il est obligatoire selon le RSST* d’installer des garde-corps aux endroits où il y a des risques de chute de plus de trois mètres. Lorsque cela n’est pas possible, d’autres moyens équivalents peuvent être utilisés. Nous faisons référence ici au port d’un harnais de sécurité relié à un système d’ancrage par une liaison antichute pour le travailleur. De plus, à titre de protection collective, la ligne d’avertissement est un moyen de protection qui peut remplacer, dans certains cas précis, le garde-corps.

Dans la réalité, que l’on parle de garde-corps, de système d’ancrage, de harnais, de liaison antichute, de ligne d’avertissement, de filet ou autres, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour sélectionner les bons équipements et les bons moyens de protections. Vous devrez entre autres déterminer ce qui est adéquat selon la pente du toit sur lequel s’effectue les travaux, la durée ou la fréquence des travaux, la dimension de la zone ou de la surface sur lesquels se déroulent les travaux, le nombre de travailleurs, la nature des travaux, etc.

Que vous soyez employeur ou propriétaire de bâtisse, pour des questions en lien avec les mesures de sécurité, n’hésitez pas à communiquer avec notre équipe en capital humain.

* Source : Règlement sur la santé et la sécurité du travail https://www.legisquebec.gouv.qc.ca/fr/document/rc/S-2.1,%20r.%2013, voir principalement la section III.1 Protection contre les chutes.
Cet article a été rédigé par Alice Cloutier, conseillère en capital humain, experte en santé et sécurité sur les lieux de travail.
ABONNEZ-VOUS
POUR RECEVOIR
NOS NOUVELLES
Merci pour votre inscription.
×
ABONNEZ-VOUS
POUR RECEVOIR
NOS NOUVELLES
Merci pour votre inscription.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais divulgées.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
WordPress Popup Plugin
×
×
WordPress Popup Plugin