Moore Stephens
Actualité canadienne

Nouvelle orientation de l’Agence du revenu du Canada – Services aux particuliers

Article rédigé par Mowbrey Gil, dans le survol trimestriel sur l’actualité canadienne, un bulletin publié par les cabinets canadiens membres de Moore Amérique du Nord. Cet article portant sur la nouvelle orientation de l’Agence du revenu du Canada, s’inscrit dans notre mission, soit devenir le partenaire par excellence de votre réussite en vous tenant informé de l’actualité. 

Récemment, l’Agence du revenu du Canada (ARC) a lancé un « projet de sensibilisation » concernant les entreprises de prestation de services personnels. Dans ses communiqués de presse, l’ARC a indiqué qu’elle communiquerait avec les entreprises canadiennes pour leur demander de la documentation sur les entreprises de prestation de services personnels potentielles, mais que la participation serait volontaire. Cependant, les lettres que les entreprises ont reçues de l’ARC ne mentionnent pas que la participation est volontaire, et elles contiennent en fait des références au pouvoir de l’ARC d’inspecter les dossiers de l’entreprise. Nous doutons que cette nouvelle initiative de l’ARC soit purement éducative et nous pensons qu’elle pourrait signaler un regain d’intérêt de la part de l’ARC pour la vérification des entreprises de prestation de services personnels potentielles. Dans ce contexte, nous avons voulu mettre à profit cet article pour vous rappeler les circonstances qui peuvent déclencher les dispositions relatives aux entreprises de prestation de services personnels, ainsi que leurs effets si ces dispositions sont déclenchées.

La première question que vous vous posez peut-être est : qu’est-ce qu’une entreprise de prestation de services personnels? Pour qu’une société soit désignée comme une entreprise de prestation de services personnels, trois conditions doivent être remplies :

  1. Il doit y avoir un individu qui effectue des services pour un bénéficiaire au nom d’une entreprise;
  2. Cette personne, ou quelqu’un qui lui est lié, doit détenir 10 % ou plus de toutes catégories d’actions de l’entreprise;
  3. Si la personne fournissait les services directement au bénéficiaire, elle serait considérée comme un employé du bénéficiaire.

Même si les trois conditions ci-dessus sont remplies, la société ne sera pas traitée comme une entreprise de prestation de services personnels si elle répond à l’une des deux exceptions :

  1. L’entreprise compte plus de 5 employés à temps plein; ou,
  2. Le destinataire du service est une entreprise qui est associée au fournisseur de services de l’entreprise.

S’il est établi qu’une société est une entreprise de prestation de services personnels, les conséquences fiscales peuvent être terribles. Tout d’abord, les revenus d’une entreprise de prestation de services personnels sont imposés à un taux d’imposition des sociétés plus élevé : ces entreprises ne peuvent pas bénéficier de la réduction du taux d’imposition général ou de la déduction pour petites entreprises et elles paient en outre une surtaxe supplémentaire de 5 %. En Alberta, cela correspond à un taux d’imposition total des sociétés de 41 % et, une fois le produit versé sous forme de dividende aux actionnaires individuels, un taux d’imposition effectif (comprenant l’impôt sur les sociétés et l’impôt sur le revenu des personnes physiques) d’environ 60 % dans le cas des dividendes admissibles et de 66 % dans le cas des dividendes non admissibles, en supposant que les taux d’imposition marginaux supérieurs s’appliquent.

De plus, les dépenses que l’entreprise peut déduire sont très limitées : celle-ci ne peut déduire que le salaire et les avantages sociaux versés à la personne qui fournit les services, les frais juridiques nécessaires au recouvrement des sommes dues et certaines dépenses que la personne pourrait déduire si elle fournissait personnellement les mêmes services. Ces effets se combinent pour décourager fortement l’exploitation en tant qu’entreprise de prestation de services personnels et il est prudent de prendre des mesures pour réduire votre exposition dans les circonstances où l’ARC pourrait déterminer que votre société est une entreprise de prestation de services personnels.

Si vous avez une entreprise qui fournit des services et que vous craignez que les règles qui s’appliquent à une entreprise de prestation de services personnels s’appliquent également à vous, veuillez communiquer dès aujourd’hui avec notre équipe de fiscalité.

Abonnez-vous pour recevoir nos conseils.

RÉCENTES NOUVELLES

Toujours bien informés

Quelles sont les entreprises qui pourraient être assujetties à la loi S-211?

La loi S-211, récemment adoptée par le parlement canadien, vise à prévenir et à réduire le travail forcé et le travail des enfants dans les chaînes d'approvisionnement. Elle impose à certaines entreprises et entités canadiennes et étrangères de nouvelles obligations en matière de reporting. Cette loi fédérale pourrait donc avoir des implications importantes pour votre entreprise.  [...]
LIRE

Qu’est-ce que la gestion des risques de fraude?

Article rédigé dans le cadre du mois de la fraude, lequel a lieu en mars chaque année. Nous souhaitons vous tenir au courant de toutes mesures pouvant être pertinentes ou nécessaire pour votre entreprise. Lorsqu'il est question de gestion des risques de fraude, il s’agit en fait de faire l’évaluation du risque aux divers types [...]
LIRE

Finaliste aux Mercuriades dans la catégorie « Employeur de l’année »

Demers Beaulne est à nouveau reconnu pour ses initiatives favorisant le bien-être de ses employés Montréal, le 26 mars 2024 – Demers Beaulne est fier d’avoir été sélectionné comme finaliste dans la catégorie « Employeur de l’année » de la 44e édition du prestigieux concours Les Mercuriades organisé par la Fédération des chambres de commerce du Québec. Cette [...]
LIRE

Création d’une fiducie familiale − les avantages

Article rédigé par l'équipe de Marcil Lavallée dans le survol trimestriel sur l’actualité canadienne, un bulletin publié par les cabinets canadiens membres de Moore Amérique du Nord. Cet article portant sur les avantages d'une fiducie familiale s’inscrit dans notre mission, soit devenir le partenaire par excellence de votre réussite en vous tenant informé de l’actualité. La planification [...]
LIRE

Qu’est-ce qu’un compte d’épargne libre d’impôt pour l’achat d’une première propriété (CELIAPP)?

Article rédigé par J. Bradley Berry, CPA chez Mowbrey Gil, dans le survol trimestriel sur l’actualité canadienne, un bulletin publié par les cabinets canadiens membres de Moore Amérique du Nord. Cet article portant sur le compte d'épargne libre d'impôt pour l'achat d'une première propriété, ou CELIAPP, s’inscrit dans notre mission, soit devenir le partenaire par excellence de votre réussite en [...]
LIRE

Mise à jour de la taxe sur les logements vacants (TLV) pour les propriétés de Toronto

Cet article a été rédigé par l'équipe fiscale de Segal GCSE, dans le survol trimestriel sur l’actualité canadienne, un bulletin publié par les membres canadiens de Moore Amérique du Nord. Cet article portant sur la taxe sur les logements vacants (TLV) de Toronto ainsi que sur la taxe sur les logements sous-utilisés (TLSU) s’inscrit dans notre mission, soit [...]
LIRE

Laissez faire les experts : L’importance d’une évaluation indépendante de votre entreprise dans votre planification fiscale

Cet article a été rédigé par Chris Riccio, CPA et EEE chez DMCL Chartered Professional Accountants, dans le survol trimestriel sur l’actualité canadienne, un bulletin publié par les membres canadiens de Moore Amérique du Nord. Cet article portant sur les experts en évaluation d'entreprise s’inscrit dans notre mission, soit devenir le partenaire par excellence de votre réussite en [...]
LIRE
  • Montréal
  • Laval
  • Près de vous pour vous accompagner très loin
  • Brossard
  • Montréal
  • Laval
  • Près de vous pour vous accompagner très loin
  • Brossard
  • Montréal
  • Laval
  • Près de vous pour vous accompagner très loin
  • Brossard
  • Montréal
  • Laval
  • Près de vous pour vous accompagner très loin
  • Brossard