Nouvelles

COVID-19 : Aide d’urgence pour le loyer commercial

photo-1486406146926-c627a92ad1ab

Mis à jour le 7 juillet 2020

L’Aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC) a pour objectif d’aider les locataires commerciaux ayant des diminutions importantes de leur revenu à cause de la pandémie COVID-19 en leur offrant une réduction des paiements des loyers commerciaux de 75 %. Les gouvernements fédéral et provincial couvrent 50 % du loyer. La petite entreprise locataire paie 25 % du coût habituel de son loyer tandis que le propriétaire assume le 25% restant.

Ce programme est offert par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) sous forme de prêts-subventions octroyés aux propriétaires d’immeubles commerciaux admissibles.

Il a été annoncé que le programme allait être prolongé d’un mois afin de couvrir également le mois de juillet 2020 en plus des mois d’avril, mai et juin 2020 initialement annoncés.

Il est possible de présenter une demande d’AUCLC depuis le 25 mai 2020.

Une fois inscrit, un propriétaire d’immeuble a jusqu’au 31 août pour présenter une demande. Il est à noter que seuls les locataires approuvés dans la demande d’avril, mai et juin 2020 sont admissibles à la prolongation de juillet 2020. Il n’est toutefois pas obligatoire d’inclure tous les locataires de la demande originale (avril, mai et juin) dans la demande de prolongation (juillet).

La date à laquelle les propriétaires pourront demander la prolongation à l’AUCLC n’a pas encore été dévoilée.

Si vous avez déjà présenté une demande pour avril, mai et juin 2020, vous aurez jusqu’au 14 septembre 2020 pour demander la prolongation du mois de juillet 2020.

Pour être admissible, le locataire (une entreprise, y compris un organisme à but non lucratif ou un organisme de bienfaisance) doit avoir un loyer mensuel de 50 000 $ ou moins, avoir des revenus annuels bruts consolidés (au niveau de l’entité mère ultime) de 20 M$ ou moins ET avoir constaté, pour les mois d’avril, mai et juin 2020, une baisse d’au moins 70 % comparativement aux revenus de la même période en 2019. Si le locataire n’était pas en opération pour la période d’avril, mai et juin 2019, alors le comparatif doit être fait avec la moyenne des revenus de janvier et février 2020. De plus, l’ajout du mois de juillet dans la demande ne change pas l’analyse au niveau de la diminution des revenus qui doit être effectuée sur les mois d’avril, mai et juin.

Renseignements nécessaires pour présenter une demande :
Un propriétaire d’immeuble admissible doit fournir, entre autres, les informations suivantes :

  • Les renseignements sur la propriété : adresse, type de propriété, relevé d’impôt foncier, nombre d’employés, registre des loyers le plus récent pour chaque propriété et nombre d’espaces commerciaux;
  • Les renseignements sur le demandeur : renseignements bancaires, coordonnées du propriétaire ou des copropriétaires;
  • Les renseignements sur le locataire : coordonnées du locataire, nom commercial enregistré, superficie louée, loyer mensuel brut pour la période d’avril, mai et juin 2020;
  • La preuve de l’entente de réduction de loyer et du moratoire d’expulsion pour chacune des petites entreprises locataires; et
  • La preuve des difficultés financières pour chacune des petites entreprises locataires, soit une preuve de la baisse de revenu d’au moins 70%.

Aussi, le propriétaire doit signer une attestation et accepter les termes et les conditions de l’entente de prêt pour être admissible au programme et faire signer une attestation à chacun de ses locataires admissibles.

Le prêt-subvention accordé à un propriétaire d’immeuble admissible sera radié si ce dernier accepte de réduire d’au moins 75 % le loyer des petites entreprises en location pour la période du programme (soit les trois mois d’avril, mai et juin puis l’option supplémentaire du mois de juillet 2020). Le propriétaire d’immeuble est donc libre d’accepter ou non de souscrire à l’AUCLC dans la mesure où le locataire est admissible. Il n’y a aucune obligation de la part du propriétaire.


L’objectif du programme est de soutenir les locataires commerciaux dont les activités sont affectées par la COVID-19. Pour ce faire, le programme offrira, par l’entremise de la SCHL, des prêts-subventions applicables aux propriétaires d’immeubles commerciaux hypothéqués admissibles afin de couvrir 50 % des loyers mensuels payables par les petites entreprises admissibles en avril, mai et juin.

Le prêt-subvention accordé à un propriétaire d’immeuble admissible sera radié si ce dernier accepte de réduire d’au moins 75 % le loyer des petites entreprises en location pour la période de trois mois. Le propriétaire d’immeuble est donc libre d’accepter ou non de souscrire au programme dans la mesure où le locataire est admissible. Il n’y a aucune obligation de la part du propriétaire.

Pour être admissible, le locataire doit avoir un loyer mensuel de 50 000 $ ou moins ET avoir cessé ses activités temporairement ou constaté une baisse d’au moins 70 % comparativement aux revenus antérieurs à la pandémie de la COVID-19.

Ce programme sera aussi disponible pour les organismes à but non lucratif (OBNL) et les organismes de bienfaisance enregistrés (OBE).

ABONNEZ-VOUS
POUR RECEVOIR
NOS NOUVELLES
Merci pour votre inscription.
×
ABONNEZ-VOUS
POUR RECEVOIR
NOS NOUVELLES
Merci pour votre inscription.
Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité et ne seront jamais divulgées.
Don't miss out. Subscribe today.
×
×
WordPress Popup Plugin
COVID-19
Consultez nos dossiers sur le COVID-19
pour connaître vos responsabilités en tant qu’employeur, les mesures pour supporter votre santé financière, notre engagement et bien plus.
We respect your privacy. Your information is safe and will never be shared.
×
×
WordPress Popup Plugin